Les solutions écologiques pour garder la fraîcheur dans votre logement

Pour rafraîchir l’air de votre maison ou appartement en été, le climatiseur est le moyen le plus efficace pour supporter les grosses chaleurs.

Il est cependant pointé du doigt par de nombreuses études et notamment par l’agence internationale de l’énergie (IEA) qui montre que sa production de CO2 en 2050 sera doublée.

L’utilisation de la climatisation pour rafraîchir l’air joue donc un rôle dans le réchauffement climatique. Comment supporter les fortes chaleurs de l’été en limitant son impact sur l’environnement ? Rafraîchir l’air de son habitat de manières écologiques est-ce possible ?

Avipur Alsace a sélectionné 5 solutions alternatives.

Rafraîchir l’air avec la bio-climatisation

Le rafraîchisseur d’air à évaporation (RAE) ne produit pas de gaz à effets de serre. Son système fonctionne comme une climatisation naturelle : en s’évaporant, l’eau se transforme en gaz.

Pendant ce passage de l’état liquide à gazeux, l’eau consomme des calories, ce qui refroidit naturellement l’air environnant.

Plus simplement, l’air est aspiré dans le RAE, passe par un filtre humidifié pour en ressortir, et rafraîchir l’air ambiant.

L’appareil aura un meilleur rendement avec un air sec. Il est capable de baisser la température d’une pièce de 2 à 4 degrés par rapport à la température extérieure.

Comptez de 70€ à 200€ pour ce dispositif rentable car il vous permettra de faire de belles économies d’énergie.

Opter pour la climatisation solaire

Ce système consiste à faire fonctionner votre climatisation à l’aide de panneaux solaires (panneaux photovoltaïques). L’électricité produite grâce au soleil sera utilisée pour la mise en route de votre climatiseur.

Cette climatisation est efficace et fait baisser la température intérieure de 3 à 4 degrés.

Sachez que ce dispositif est très coûteux et que sa rentabilité s’effectue sur le long terme.

L’importance des bons matériaux pour l’inertie thermique de votre habitation

L’inertie thermique consiste à garder une certaine température intérieure peu importe les conditions extérieures (chaleur,gèle, humidité etc…).

Les bâtiments conservent la chaleur pendant l’hiver et la fraîcheur l’été.

Pour bénéficier de cette inertie thermique, lors de la construction de votre maison, le choix des matériaux est important. L’orientation de votre maison peut aussi avoir une influence sur celle-ci. Vous pouvez également opter, sur une maison déjà bâti, pour une rénovation thermique (isolation, fenêtre etc..)

Un mur végétalisé pour isoler votre façade

L’installation d’un mur végétalisé peut avoir un impact sur votre consommation d’énergie. En effet, la végétation créée sur votre façade va baisser la température sur celle-ci d’une dizaine de degrés, vous faisant faire une économie sur le rafraîchissement de votre intérieur.

Une autre obstruction de la chaleur peut aussi être réalisée avec l’installation de volets ou stores. En fermant ces derniers, dès que le soleil est trop fort, vous pourrez maintenir une température dans la pièce concernée, naturellement plus fraîche.

Rafraîchir sa maison par le sol Grâce au puit canadien

Ce système d’aération permet un échange des calories entre l’air et la terre afin de maintenir une température moyenne dans votre intérieur.

On place un conduit de plusieurs mettre dans le sol, allant de l’extérieur à l’intérieur de l’habitat.

En été, l’air chaude aspiré de l’extérieur est rafraîchi dans le sol pour être redistribué dans votre logement.
En hiver, l’air froid de l’extérieur augmente de quelques degrés lors de son passage dans le conduit souterrain. Ce procédé permet de réduire l’écart de température de l’intérieur à l’extérieur.